19/09/18 : Accident à Orano-Malvesi , les bonnes questions à se poser …

Il semble qu’à l’ouverture du fût, il y a eu une détonation. Cela veut donc dire que le contenu du fût a travaillé, évolué au cours du temps.

D’où les bonnes questions à se poser :

  • Est-ce une évolution chimique, ce qui est envisageable vu que les fûts sont stockés à l’extérieur, donc soumis aux chocs de température, en particulier l’été avec l’exposition au soleil ?
  • Est-ce une évolution nucléaire normale par production progressive au cours du temps du radon, qui est un gaz et qui peut provoquer une montée en pression ?
  • Ou autre chose ?

 

En tout cas, ECCLA espère rapidement une réponse à ces questions, ainsi qu’à la suivante :

Combien y-a-t-il de fûts analogues, stockés depuis aussi longtemps ? Et quand vont-ils être traités ? Avec quelles précautions ?

 

Ce qui amène à une nouvelle question : ORANO stocke les fûts de ses clients durant un certain temps avant de les traiter. Il ne faudrait pas que le site se transforme en lieu de stockage à moyen terme si les clients retardent le moment où ils souhaitent faire le traitement. Car la durée du stockage peut aussi être une source de risque !

 

 

Narbonne, le 20/09/18