Le 10/03/15, Le partage des responsabilités dans les risques naturels

Dans le cadre de la gestion des risques d’inondations et de submersion marine,

l’Etat et les collectivités territoriales ont leur part de responsabilité:

A l’Etat de mettre en place en collaboration avec les élus le Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI ) et  le Plan de Prévention des Risques Littoraux ( PPRL ).

Aux élus, la responsabilité d’information de la population à travers plusieurs actions préventive :

–  le Document d’Information Communal sur les RIsques Majeurs (DICRIM) qui permet aux habitants de connaître à l’avance les risques de la commune ;

–  le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) qui prévoit les actions à faire en cas de crise, l’alerte, l’information, la population et le soutien aux populations dans les phases de crise ;

–  les cartes de repères de crues sur le territoire.

Et, ensuite, aux 2 parties de mettre en place des programmes d’actions pour le Programme d’Actions et de Préventions des Inondations (PAPI) à travers des financements multiples.

L’Aude a signé son premier PAPI en 2006 pour un montant de 80M€ pour une durée de 7 ans.

Cependant, certaines communes ayant un PPRI ou un PPRL et ayant des travaux en cours sur la base de PAPI, n’ont pas toutes fait les actions qui sont de leur responsabilité. Et l’Etat vient de décider de conditionner le financement à la réalisation de ces actions.

ECCLA n’est pas contre car conserver la mémoire des risques et connaître les bons gestes à faire en cas d’urgence peut sauver des vies.

 

On constate, en cette année “CLIMAT 2015”, que la prévention des risques inondations et submersions marines,  des risques littoraux,  sont au cœur des préoccupations de tous et entre autre du  gouvernement.

Afin d’approfondir la thématique, de faire un état des lieux et de parler des actions concrètes mises en place,  nous vous invitons à lire le compte rendu de la conférence du 7 mars à NARBONNE – en présence d’ intervenants spécialistes de ces thématiques et ayant une connaissance du territoire de l’Aude et de sa région – et à consulter les documents présentés lors de ce débat.