Le projet « Futur Narbona » une initiative citoyenne, portée par l’association Ecolocal : Repenser la ville de Narbonne et son territoire

Et si le changement climatique était l’opportunité de dépasser la simple adaptation,
et de repenser nos lieux de vie ?

Pourquoi repenser sa ville, son territoire,… nos lieux de vie ?

De nombreux enjeux pèsent sur nos sociétés. Parmi eux, nous pouvons citer, l’énergie, les pollutions, le développement économique, l’expression politique citoyenne,…

Mais s’il est un des phénomènes qui reflète et synthétise le mieux qu’il est impératif pour l’humanité de remettre en question les fondements du mode de développement actuel de nos sociétés, c’est bien le changement climatique.

La difficulté d’appréhension de ce phénomène est considérable étant entendu qu’il a des causes multifactorielles et des effets transversaux, généralisés à l’ensemble de la planète et il impose un traitement à très long terme qui concernera les populations humaines sous toutes les latitudes sur de multiples générations.

La prise en compte du problème qui se pose, dépend tout à la fois de la compréhension globale du phénomène que d’un traitement local, et s’il est un espace où il peut être appréhendé efficacement, c’est l’échelle des bassins de vie, des villes et des territoires, bref de nos lieux de vie, sièges de toutes nos activités.

 

Comment les repenser ?

C’est ce que propose le projet « Futur Narbona ». A savoir comment la narbonnaise peut-elle être sauvée des eaux ?

De nouveaux modes d’engagement émergent dans la société : Le projet « Futur Narbona » une initiative citoyenne, portée par l’association Ecolocal propose ce concours pour repenser la ville de Narbonne et son territoire :

– En favorisant les échanges, l’émulation, par le décloisonnement des disciplines, avec la participations de plusieurs Écoles d’Architecture et d’Urbanisme et d’Universités,
des acteurs de la société : étudiants, enseignants, élus, institutionnels, professionnels, et citoyens en général, grâce à un forum citoyen.

Les étudiants d’aujourd’hui aideront aux décisions de demain :

– En ouvrant une fenêtre, à travers des conférences et des ateliers, sur le riche foisonnement des nouveaux courants de pensée et de recherche qui considèrent les territoires, villes, bâtiments, comme un ensemble organique habité par des humains.

Dans l’espoir que la participation d’enseignants engagés favorisera la créativité des étudiants, leur permettra, ainsi qu’aux citoyens narbonnais :

  • d’élaborer des solutions d’avenir pour la région narbonnaise,
  • de venir consolider les réseaux qui s’organisent, entre autres par la reproductibilité de l’initiative sur d’autres territoires,
  • d’apporter une pierre à la construction collective des pensées élaborées localement, pour influer sur les décisions prises à l’échelle de la planète.

Les variations climatiques ne sont pas des phénomènes nouveaux pour le système Terre. Il n’en demeure pas moins qu’une nouvelle culture doit émerger de cette situation planétaire inédite dans l’histoire de l’humanité et qu’elle se concrétisera par de nouveaux rapports sociaux, à la nature, au politique.

 

Repenser les lieux de vie doit faire l’objet d’une étude au cas par cas, et sans a priori, sans chercher à décalquer, transposer ici une solution qui aurait été jugée viable et adoptée ailleurs. Et c’est une réflexion au long court, révisable à tout moment et c’est à entreprendre par les habitants de ces lieux, par eux-mêmes.

 

Et après ?

Repenser sa ville, son territoire,… nos lieux de vie et la mise en œuvre d’une réponse adéquate rendent incontournables la concertation, délibération pour ouvrir les esprits, nourrir la curiosité et faire l’expérience d’audace intellectuelle et morale.

Il suffit de garder à l’esprit l’objectif premier : la légèreté de l’empreinte écologique comme seule garante d’un avenir pour l’humanité et d’un épanouissement de celle-ci à long terme.

Pour en savoir plus : www.narbona.org