LASBORDES : projet de centrale photovoltaïque aux lieux-dits “Le Moulin à Vent”, “Rec Danise” et “Le Trauquet”
L’association ECCLA (Ecologie du Carcassonnais, des Corbières et du Littoral Audois), agréée et représentative, émet les remarques et l’avis suivant :
– Le projet s’inscrit sur des terres agricoles cultivées et qui sont potentiellement irrigables. Le Registre Parcellaire Graphique indique que les 2 parcelles concernées sont cultivées depuis longtemps, avec, de temps en temps, une mise en repos. L’argument selon lequel « les terres ont une faible valeur agronomique » doit être relativisé.
– Le paysage agraire est de type « openfield » ouvert avec quelques haies. Les parcelles sont en très large majorité rectangulaires, ou plus ou moins carrées. La forme très inhabituelle du parc projeté (en forme de bande étroite) et sa situation en contrebas de plusieurs villages risque d’accentuer la dénaturation et l’artificialisation des lieux, même si des travaux d’intégration paysagère sont réalisés.
– Il apparaît évident que c’est l’opportunité qui a présidé aux choix du lieu. La recherche d’un site de moindre impact n’a pas été menée de façon sérieuse car elle a été limitée à la commune d’implantation. Il aurait été convenable de l’élargir au bassin de vie ou à la petite région agricole pour, peut-être, identifier des sites dégradés ou fortement anthropisés, plus appropriés pour l’installation de panneaux photovoltaïques.
– La méthodologie d’évaluation des enjeux de biodiversité n’est pas convaincante, notamment parce qu’elle joue sur les mots et pourrait avoir cherché à sous-évaluer les enjeux.
– L’étude de compensation agricole est inaboutie.
En conséquence, l’association ECCLA émet un avis défavorable pour ce projet.
– – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

NARBONNE – projet centrale photovoltaïque au lieu-dit “Resplandy”

L’association Eccla (Ecologie du Carcassonnais, des Corbières et du Littoral Audois), agréée et représentative, émet les remarques et l’avis suivant :

–          La zone d’installation projetée, au sud du Domaine de Resplandy, se trouve à proximité immédiate d’une Installation Nucléaire de Base dans une zone fortement industrialisée (usine Orano-Malvésy et plusieurs fermes photovoltaïques), qui, en raison des risques technologiques, n’a pas vocation à accueillir de l’habitat ni d’autres activités. Vu la nature de cette zone, l’effet de saturation visuelle occasionné par les autres installations photovoltaïques doit être relativisé.

–          La zone proposée n’est pas cultivée (sauf 2 petites parcelles).

Mais :

–          L’étude d’impact n’est pas satisfaisante d’autant que le site se trouve à proximité immédiate d’une ZNIEFF de type 1

En conséquence,  ECCLA émet un avis favorable sous réserve d’améliorer l’étude d’impact.

Menu