Un conservatoire ampélographique menacé…

Sur le lido, un long cordon dunaire allant de Sète à Marseillan-Plage (Hérault), entre l’étang de Thau et la Méditerranée, sont conservées près de 4.000 variétés de vignes de 50 pays, une collection unique au monde.     Créé en 1949, ce domaine expérimental de Vassal appartient à l’INRA. C’est là, sur un banc de sable de 27 hectares, qu’ont été introduits depuis 1949 quelque 7.500 plants de vignes, représentés chacun par cinq pieds, à raison de 79 nouveaux arrivants par an actuellement en provenance du monde entier.

L’équipe de chercheurs a classifié, entretenu, renseigné toute cette collection, ce qui en fait un outil exceptionnel.      Ce qui a fait la force de ce domaine, être situé sur du sable marin qui préserve la vigne du phylloxéra, fait aujourd’hui sa faiblesse à l’heure des changements climatiques et de la montée de la mer. Son déplacement était indispensable afin de préserver la collection. Et par chance, c’est sur le site de l’INRAE de Gruissan, dans la Clape que le choix s’est porté.

…Et sauvé…

L’officialisation du projet de transfert de la collection a été annoncée officiellement par le PDG de l’INRAE national venu en personne à Gruissan le 31 août 2022, à Pech Rouge, en présence du Préfet de l’Aude, des élus concernés et des nombreux professionnels et de la presse.

Ce transfert se déroulera durant la période 2022-2032 ; c’est en effet très long car il faut vérifier l’état sanitaire de chaque plant.

ECCLA très intéressée par ce dossier, mais aussi très attentive à la biodiversité de la Clape qui est un site Natura 2000 a alors demandé à l’INRAE de recevoir notre association pour mieux comprendre les enjeux viticoles, patrimoniaux et environnementaux. Après une journée (moitié viticulture, moitié biodiversité) tout était clair.

...Et ECCLA applaudit

ECCLA a donc participé à l’enquête publique en donnant un avis très favorable : https://www.eccla-asso.fr/07-11-20-avis-deccla-sur-lenquete-publique-concernant-le-defrichement-sur-le-massif-de-la-clape/.

En conclusion de cet avis ECCLA constatait « qu’effectivement que la Clape est un site exceptionnel à préserver. Chaque nouvelle étude d’impact le confirme Elle note qu’ici, il ne s’agit pas comme dans d’autres cas, de bétonner la Clape, mais de l’utiliser pour un projet exceptionnel lui aussi, qu’on peut vraiment qualifier d’intérêt majeur national.

ECCLA maintient un avis tout à fait favorable à ce projet. »

ECCLA souhaiterait avoir plus souvent l’occasion de donner un avis favorable, mais rares sont les projets dont l’intérêt est indiscutable et qui font un effort pour réaliser une étude d’impact de qualité.

Contact : eccla@wanadoo.fr

Narbonne, le 30 septembre 2022

 

 

Menu