Sur l’un des sujets qui nous intéresse le plus comme association d’environnement, la transition écologique, le Président a déjà tranché.

Une petite Loi est en préparation qui va détricoter tous les objectifs de la Loi Energie (loi LTECV) de 2015,  elle prévoit :

  1. de reculer de 10 ans la réduction de l’électricité nucléaire à 50 % : les 50% seront atteints en 2035 au lieu de 2025 ;
  2. de faire moins d’économie d’énergie que prévu dans la Loi de 2015 : au lieu de faire chuter la consommation d’énergie de 20% entre 2012 et 2030, ce ne sera plus que 17% ;
  3. de faire disparaître des objectifs de la France la réduction par 4 des émissions de gaz à effet de serre. Cette disposition est d’autant plus invraisemblable que, inscrite dans la Loi par  Mr Chirac, elle a été confortée par Mr Sarkosy au moment du Grenelle, puis à nouveau par Mr Hollande dans la Loi de 2015. Elle fait donc l’unanimité de la droite et de la gauche française.

Enfin, indépendamment de cette Loi, Mr Macron s’est attaqué à l’éolien en mer : d’abord l’éolien posé, puis l’éolien flottant qui nous concerne directement.

Pourquoi un recul aussi impressionnant, même sur des sujets consensuels comme les économies d’énergies. Tentons une explication. Ce gouvernement est encore plus pro-nucléaire que tous les précédents. Il veut donc maintenir un maximum de nucléaire le plus longtemps possible et éviter de faire émerger de nouvelles filières d’énergie renouvelables. Mais, même ainsi, les scénarios prévoient un excès d’électricité considérable : il faudra exporter jusque 3 fois plus d’électricité qu’aujourd’hui. Attention aux lignes THT sur toutes nos frontières !

Conclusion, il faut ralentir les économies d’énergies pour que les français consomment de l’électricité.

Durant la campagne présidentielle, Mr Macron avait dit qu’il ne toucherait pas à la Loi de 2015. Voilà clairement un sujet sur lequel il fait comme les autres : il ne tient pas ses engagements !

Menu