« Il y a 1200 usines SEVESO en France, soit les usines les plus dangereuses, et dedans 600 qui sont SEVESO seuil haut.

La question est : faut-il fermer ces usines car elle sont trop dangereuses ? Et si oui, est-ce pour les envoyer dans des pays où elles seront encore moins contrôlées ?

Ou faut-il essayer de mieux les contrôler ? Si oui, comment ? Par des organismes indépendants, mais indépendants de qui ? ».

Zoom Maryse Arditi

Université Populaire de Narbonne

le 19 mars à 18h

Pour  découvrir le diaporama présenté

UPN SEVESO 19-03-21

Menu