La nouvelle version du SCoT de la Narbonnaise vient d’être approuvée. Retoqué 2 fois par la préfète en 2020, le Schéma de Cohérence Territoriale du Grand Narbonne a été soumis le 28 janvier dernier à la délibération de la communauté d’agglomération pour approbation. L’Etat a imposé au Grand Narbonne plusieurs modifications parmi lesquelles on relève :

– la réintégration de la bande de sable meuble du Mouret à Leucate et de l’île Saint-Martin à Gruissan dans les espaces remarquables présumés, à préciser par les Plans Locaux d’Urbanisme (PLU). L’appréciation à l’échelle du PLU apparaît particulièrement nécessaire pour la prise en compte éventuelle de certaines parties de secteurs Natura 2000 ;

– Dans toutes les communes littorales, la réalisation d’aménagements ou de construction dans la bande des 100 m autorisées dans le cadre de la loi Littoral n’est possible qu’au sein de l’espace urbanisé. En dehors de l’espace urbanisé, Il est interdit de construire toute construction nouvelle dans la bande des 100 m, sauf les constructions ou installations nécessaires à des services publics ou à des activités économiques exigeant la proximité immédiate de l’eau, dans les conditions définies par la loi (les restaurants ne font pas partie des « activités économiques exigeant la proximité immédiate de l’eau ») ;

– L’exploitation des lots de plages (concessions) situés en espaces remarquables pourra être maintenue sans augmentation de leur nombre et de la surface globale actuels et en conservant les types d’activités existants ;

– Il revient au PLU de définir et délimiter des accès et poches de stationnement circonscrites en lien avec les concessions de plage, sur les sites de forte fréquentation dans des parties de plages non urbaines.

L’Etat n’a pas souhaité rappeler l’interdiction de la circulation des véhicules à moteurs sur les plages et les espaces naturels, se contentant de prescrire la délimitation dans les PLU de « poches de stationnement » en lien avec les concessions de plage sur les plages non urbaines. Quid des zones éloignées des concessions ? Nous devons rester vigilants sur ce point et seront attentifs lors du démarrage de la révision des PLU en 2021, notamment à Gruissan, Narbonne et Leucate, voir post d’hier.

Autre faiblesse persistante dans ce SCoT: les cartes montrant les orientations souhaitées pour le développement des zones économiques ne sont pas d’une grande clarté et ne sont pas expliquées dans le texte.

 

Pour en savoir plus: https://services.legrandnarbonne.com/uploads/media/Deliberation_C2021_16-URBA_approbation_SCOT_19PJ-tamponne.pdf

 

Posté hier sur notre FB

Actualité des PLU. Les Plans Locaux d’Urbanisme de l’Aude se mettent à jour peu à peu. En cette année 2021, Narbonne prévoit d’élaborer un nouveau PLU tandis que les communes de Gruissan, Leucate, Ste Valière, Villegly, Fabrezan, Alzonne, Conilhac, Ste Camelle…. vont engager la révision du leur. D’autres communes se lancent, telle Montserret, Villalier…. Nous allons suivre les PLU les plus sensibles, notamment sur les communes littorales. Il faudra être vigilants quant à la consommation d’espaces naturels et agricoles ainsi que sur la question de la circulation des véhicules à moteur sur les plages et les espaces naturels.

De plus, les enquêtes publiques concernant l’élaboration des PPRL de Bages, Fitou, La Palme et Peyriac de Mer auront lieu du 01/03/21 mars au 09/04/21.

Menu