Compte-rendu du Conseil d’Administration d’ECCLA

du lundi 31 janvier 2005

Etaient présents : Marie-Laure ARRIPE, Christine BLANCHARD, Pitch BLOCH, Daniel CALLA, Josiane HOGRAINDLEUR, Jean-Luc THIBAULT, Lucette ZELLER

Invitées : Maryse ARDITI, Samuel PY (étudiant en stage), Catherine VERGER-VIALA.

Absents excusés (neige…) : Henri DE MARION, Georges GLARDON

Accident de la SOFT À PORT LA NOUVELLE
Christine et Pitch rappellent les faits et la situation actuelle : interdiction de la pêche sur tout l’étang, dépollution du site sur injonction du Préfet, aucun résultat d’analyses et grandes incertitudes. ECCLA est intervenue sur France 3 le jeudi 16 décembre, par des communiqués les mardis 21/12 et 11/01, ainsi qu’au CDH le mardi 25/01. Mais tout cela a beaucoup de mal à passer : interview de Pitch dans l’Indépendant et le Midi Libre du mardi 28/12, article dans la Dépêche du samedi 15/01, mais aucun écho régional ni national (sauf à ma connaissance, Actu Santé Environnement de FNE n°48 de janvier). Après un large débat, le C.A. unanime mandate le Président pour porter plainte contre X (ce sera fait dès le mardi 01/02, accusé de réception du 02/02). Le PNR a également porté plainte et plusieurs communes réfléchissent à leur attitude.

Suite de l’accident de Comurhex
Une réunion du pre-CLIC s’est tenue à Narbonne le 08/12 avec présentation de l’étude de dangers examinant de nombreux scenarii d’accidents (cf. Indépendant et Midi Libre du jeudi 9/12). La Cogema a mis en service début décembre un nouveau bassin B10. L’explication des causes de l’accident du 20/03/04 reste incertaine : la digue gorgée d’eau aurait glissé sur sa base… Et on n’a pas pu obtenir les résultats des analyses de suivi de l’impact radioécologique. A suivre.

Etangs de Bages-Sigean
La célébration des zones humides du 2 au 6 février est mal venue après l’accident de la SOFT. Rappelons que la journée du 2 février marque l’anniversaire de la signature de la Convention internationale des zones humides à RAMSAR (Iran) le 2 février 1971. La France l’a signée en 1986 et possède aujourd’hui 22 sites labellisés Ramsar (dont 3 outre-mer) ; dans la région, le seul site labellisé est la petite Camargue (37000 hectares depuis 1996), et le dossier des étangs narbonnais est en cours d’instruction.

Le Comité du Contrat d’étang ne s’est pas réuni depuis le 29 avril 2004, mais les procédures Natura 2000 se mettent en place (réunions du 16/06/04, 27/10/04, etc). Quant au programme Life-Eden, il arrive à son terme (15 juillet 2005) et le forum final est prévu le mercredi 11 mai 2005.

Etang de Salses-Leucate
Daniel Calla et Josiane Hograindleur ont représenté ECCLA le 25 janvier à la réunion de la nouvelle CLE. J.J. Lopez, Conseiller Général des P.O., a été réélu Président de la CLE.

L’ensemble du bureau n’est pas encore fixé et ECCLA posera sa candidature comme représentant des APNE au titre du collège des représentants des usagers, organisations professionnelles et associations (fait le 01/02/05).

Outre la remise à niveau des STEP (et la meilleure surveillance de leur fonctionnement), un problème est de trouver le lien entre les crises récurrentes de dinophysis et les sources de pollution. Mais l’Ifremer demande des années d’études pour réaliser une telle recherche. Prochaine réunion de la CLE mardi 1er mars au centre des ostréiculteurs.

Déchets
Lors de la réunion du 20 janvier sur le développement durable à Montplaisir (Narbonne), organisée par la CAN, Veolia et EDF, Pitch s’est réjoui de la ” charte zéro déchets ” signée le 13 janvier entre le Sydom, la CAN et Sita-Sud -même si le terme zéro déchets est évidemment abusif- mais la réduction du tonnage enfoui au CET de Lambert de 209000 tonnes en 2004 à 200000 tonnes en 2005 et 190000 tonnes en 2006 est un effort appréciable (moins 9,1% en 2 ans). Encore faut-il savoir quels moyens seront effectivement mis en œuvre pour atteindre ces objectifs relativement ambitieux ?

En revanche, l’idée d’une collecte pneumatique des déchets (relancée par Monsieur Moynier, Président de la CAN, lors de cette réunion) ne nous semble pas du tout judicieuse, car elle va dans le sens contraire d’une collecte séparée des divers types de déchets ?

En ce qui concerne l’action du SMED, elle privilégie beaucoup trop la recherche du site de l’ouest audois, en négligeant la gestion globale des déchets (voir en ce sens l’interview particulièrement maladroite de J.M. Salles, Président du Sydom, dans le Midi Libre Carcassonne du 25 janvier, ou l’organisation ratée de visites de CET le 10 décembre).

L’annonce que le site de Lassac était retenu a été faite par le SMED mercredi 2 février et n’était donc pas connue le soir du C.A., mais entre les vestiges archéologiques, les terroirs viticoles AOC, l’excentricité géographique et la proximité de Salsigne, on risque fort de partir vers un nouveau Lignairolles. Dommage.

Basse Vallée de l’Aude
ECCLA a publié le 4 janvier un communiqué en hommage au regretté Professeur Verdeil, mais tout le C.A. est choqué par le nouveau ” Comité contre les risques ” (cf. quotidiens du 26 janvier) qui, sous l’égide d’A. Mandelli, prétend rendre hommage à P. Verdeil alors que la mairie de Narbonne fait recours contre le PPRI proposé par le Préfet…

Un A.P. du 16 décembre a fixé la composition de la nouvelle CLE du SAGE. Si plusieurs réunions de commissions ont eu lieu en juillet 2004, le CLE ne s’est (sauf erreur) pas réunie en plénière depuis le 22 janvier 2004. Il est vrai que de grandes manœuvres ont lieu avec l’annonce le 18 octobre 2004 de la création du ” Syndicat du delta de l’Aude ” qui remplacerait l’AIBPA…, mais les acteurs sont toujours les mêmes, côté élus et côté Chabaud.

Et ils n’abandonnent pas leurs projets de bétonnage-recalibrage, ainsi qu’en témoignent de nombreuses déclarations récentes et la question de Roland Courteau au MEDD lors des questions orales du 18 janvier au Sénat. Et les positions ambigües des Préfets de l’Aude et de Région ne sont pas vraiment rassurantes.

Urbanisme narbonnais
Lors de la réunion de son Comité technique du 11 janvier, le Sycot a proposé 3 scenarii de développement que Maryse résume ainsi :
a- Laisser faire : libération de terrains, pas d’orientation définie, fort impact sur l’environnement ;

b- Offre massive de terrains : développement économique, grand impact ;

c- Offre limitée de terrains : moindre développement, moindre impact.

Comme c’est un problème général et que les SCOT doivent s’imposer aux PLU des diverses communes, le C.A. propose que ce sujet soit discuté plus longuement l’après-midi de notre prochaine A.G. (cf. 10°/ ci-dessous).

Une série de réunions sont à venir prochainement : les 2,3, 9 et 10 février à 18h15, 4 réunions de commissions de concertation sur le PLU de Narbonne ; thèmes : Développement urbain, Développement économique, Environnement-déplacements et Culture-solidarité-citoyenneté, avec le Cabinet Citadia Conseil. Jean-Luc et Josiane tâcheront d’y assister. Mais le 3 février à la même heure, l’association de développement du Pays de la Narbonnaise organise une réunion de sa commission ” aménagements et équipements “, il y a visiblement un problème de coordination entre structures…
Côté concertation, les administrateurs narbonnais répondront au questionnaire développement durable proposé par la CAN ; à retourner jusqu’au 10 février à la CGE, 14 rue Béranger, Narbonne à l’attention de Marie-Hélène Robustelli.
Ligne THT France-Espagne
Daniel informe le C.A. des derniers épisodes de ce feuilleton : contacts à Barcelone et dans les P.O. (nouveau Sous-Préfet à Céret), courriers avec les Ministères, positions des collectifs de RTE (cf. Indépendant catalan des 30/01, 01/02 et 03/02), etc. A suivre avec vigilance.

Energie éolienne
La production électrique éolienne a été plutôt bonne dans l’Aude en 2004 avec 246,6 GWh, soit un facteur de charge d’environ 32%, ou quelque 14 ,5% de toute l’électricité consommée dans le département, ou encore de quoi alimenter environ 100000 Audois en électricité domestique.

En revanche côté installation, c’est le frein absolu : aucun nouveau parc mis en service depuis celui d’Escales-Conilhac en … mars 2003 (dont la CAA de Marseille vient d’annuler le permis le 13 janvier…).

Les antiéoliens se sont réunis le 15 janvier à Salvaza et font beaucoup de bruit dans la presse. Les conclusions du Commissaire Enquêteur du gouvernement n’ont pas été dans le sens du vent lors de l’examen de plusieurs recours (Couloubret, Saissac, etc) par le T.A. de Montpellier le 25 janvier (jugements attendus).

Le Préfet de l’Aude n’affiche aucun objectif chiffré dans le PASED et reparle de soumettre tous les projets à la Commission des Sites. La Région n’a toujours pas affiché de position claire, etc.

Le C.A. décide qu’ECCLA adhère à la fédération ” Planète éolienne ” (cotisation 50€), mais il faut noter que certains comme Catherine V.V. ne sont pas favorables à un trop grand développement des parcs éoliens.

On ira consulter le dossier d’enquête publique pour le parc de Villesèque des Corbières (24x2MW, jusqu’au 25 février).

Préparation de l’A.G. 2005
Il est proposé la date du samedi 12 mars à 10h30, au siège de Narbonne (voir convocation ci-jointe). Christine préparera le rapport financier et Pitch celui d’activités.

Pour le C.A. les 3 membres sortants sont Jean-Luc, Lucette et Marie-Laure –réélus tous 3 en 2002, alors que Daniel, Josiane et Pitch ont été élus en 2003, et Christine, Georges et Henri en 2004.

Point important : ECCLA transmet régulièrement par mails diverses informations à ses adhérents, mais elle est loin de connaître toutes les adresses mail de ceux qui en possèdent. Afin de bien vous informer, merci de nous communiquer ou confirmer vos coordonnées à : eccla@wanadoo.fr

Merci d’avance

Ecologiquement

Pitch Bloch

P.J. : 1

Narbonne, le 8 février 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu