Le C.A. débute à 9h30.

Étaient présents : Maryse ARDITI, Marie-Laure ARRIPE, Christine BLANCHARD, René DUMAIL Nicholas FINCH, Jean-Pierre GALTIER, Josiane HOGRAINDLEUR, Henri de MARION, Christine ROQUES, Jean-Luc THIBAULT, Lucette ZELLER.

Excusé : Stéphane ARDITI.

Absent : Georges GLARDON.

Point sur les activités d’ECCLA depuis le C.A. du 28/11/09 :
Lucette :
Aqua Domitia le10/12/09 : Le projet suit son programme. Présentation des actions et travaux en cours de réalisation, elle remarque une nette diminution de la présence d’Audois au cours de cette réunion.
Maryse :
CODERST le 03/12/10 : La majorité des dossiers concernent l’état des lieux des barrages et des digues car il y a un réel vieillissement des installations. La loi oblige à revoir tous les barrages et toutes les digues de France, à les classer en catégories en fonction du risque qu’elles présentent en cas de rupture, et à faire des suivis de leur état plus ou moins contraignants selon la catégorie de risques. Par ailleurs un gros dossier sur les études de danger du site Seveso de Port La Nouvelle en coeur de ville. J’ai demandé qu’il soit clairement inscrit que ce site devait fermer fin 2012
CLIC Port La Nouvelle le 03/12/09 : Première installation du nouveau CLIC. Présidé par la Préfète, j’ai demandé que le Président soit élu lors de la prochaine séance, ce qui a été acté par la DRIRE et la Préfète. Cinq installations SEVESO seuil haut sur le port et une en coeur de la ville. En ce moment beaucoup de ventes, d’achats et d’enseignes qui changent, à surveiller de près. Il y a un vrai problème avec le dépôt pétrolier en cœur de ville. La préfète exige qu’il ferme vraiment fin 2012. Compte tenu du SEVESO coeur de ville, il y aura deux 2 PPRT (1 pour le port et 1 pour le dépôt qui doit partir).
CLIC Comurhex (Narbonne) le 29/01/10 : Concernant l’Enquête publique pour l’extension de la Comurhex, les Commissaires Enquêteurs ont rendu un avis favorable avec recommandations. La presse a pu assister sans droit d’intervention au CLIC. Les bassins de rétention des boues B1 et B2 vont être classés en Installation Nucléaire de base (INB), une CLI va donc être créée et elle sera présidée par le Président du C.G comme c’est la loi pour les CLI. Le PPRT avance, mais il n’y a eu encore aucune concertation. Deux gites se situant à proximité, mais pas dans la zone rouge du PPRT demandent à être indemnisés car ils ne voient pas la poursuite de leur activité touristique avec l’extension de la COMURHEX et le classement en INB. J’ai posé la question des fûts vides ayant contenu les concentrés d’uranium en provenance de divers pays et dont le stock ne fait que croître, la Comurhex décide de les compacter et d’en faire rentrer 9 dans 1 et elle les évacuera dans la filière des déchets nucléaires (à suivre de près).
CLI Lafarge le 20/01/10 (PLN) : Cette CLI est une action de communication et d’information de Lafarge, elle n’y est pas contrainte par la loi. C’est donc Lafarge qui fixe le rythme et l’ordre du jour. Lafarge est une entreprise qui se porte bien et qui fait des bénéfices, mais elle est inquiète de la concurrence du ciment importé à Sète. Elle essaie de remplacer un maximum de combustibles par des déchets : terres polluées sans métaux lourds, pneus, farines animales, etc… Elle arrive néanmoins à la limite maximum du dosage pour le brûlage des pneus compte tenu du taux de fer dans les pneus. L’incendie du stock de farine animale a été évoqué. Lafarge devait le vider, a ont attendu trop longtemps et le tout a fermenté et l’incendie a démarré. A été évoqué aussi la date de 2013, où les grandes entreprises devront commencer à payer pour leur émissions de CO2.
Henri:
Commission des arbres d’alignement le 09/12/09 : Pas de dossiers conflictuels à traiter. A noter la volonté de réintroduire de manière intense l’acacia dans les haies, c’est important pour le développement du territoire des abeilles. Reste le problème des pesticides et la colonisation du milieu par les pins.
Salsigne : Suite aux importantes pluies, un mouvement de terrain s’est produit sur le Puech de Montredon, laissant au jour des déchets cyanurés. Cela démontre que la technique utilisée n’est pas la bonne. Sur l’Artus rien ne bouge. La consommation de légumes et de fruits est toujours interdite.
Centre d’enfouissement de Lassac : De multiples procédures sont en cours. Les dossiers ont été modifiés et pas encore traités car les études sont contradictoires. Pour l’instant, personne n’a la maîtrise foncière. Pourtant, les abords de Lassac ont été dévastés par des bulls afin de terrasser la zone (comprenant un site archéologique), et tout cela sans autorisation. Terre d’Orbiel attaque en justice pour dénoncer cette destruction.
Jean-Luc :
Centre d’Enfouissement de Déchets de Lambert(Narbonne) : Rappel de la position d’ECCLA : refus de l’importation de déchets . CP fait le 02/12/09 ” Narbonne, poubelle de l’Aude, jusqu’à quand ? ”
Gros problèmes d’odeurs et d’envol à Rochegrises. ECCLA va faire des photos et un CP sur ce problème.

CDESI le 17/12/09 : Les projets se mettent en place lentement. La TDENS fonctionne bien pour aider les communes (sentiers de randonnées, etc.), le C.G. garantissant la pérennité des sentiers. A noter que la commission des sports motorisés ne s’est pas réunie depuis 2 ans.
CLIS Bioterra (Narbonne) : L’arrêté préfectoral est paru en janvier 2010. Première CLIS en attente
Josiane :
Commission d’aptitude des Commissaires-Enquêteurs le 02/12/09 : Sur 12 candidats, seuls 4 ont été retenus selon leurs compétences et leurs motivations. A noter que pour une large majorité les candidats sont d’anciens administratifs.
Nicholas:
Site internet d’ECCLA: 10 000 visiteurs par an ont été comptabilisés. Il propose de remplacer la première page ” historique ” par la page ” actualités ” ainsi les visiteurs tomberont de suite sur les activités récentes d’ECCLA. La proposition est adoptée à l’unanimité. Décision est également prise de se référencer ECCLA, association de vigilance environnementale, sur Google ainsi que sur d’autres moteurs de recherche, cela afin d’accroître la visibilité d’ECCLA.
Une discussion s’engage au sujet du volet ” interne ” et de sa confidentialité. Décision est prise à l’unanimité d’enlever le mot de passe pour ce volet à compter de 2010. Les C.R. des C.A. et A.G. seront donc consultables librement.

Jean-Pierre :
ECCLA remarque que ses actions s’étendent de plus en plus vers l’Hérault, mais que ses statuts et son agrément ne valent que pour l’Aude. Peut-être faudrait-il envisager de demander une habilitation plus large ?

CLIC Béziers, zone du Capiscol : ECCLA a envoyée une lettre le 11/02/10 demandant la tenue du CLIC du Capiscol qui ne s’est pas réuni depuis 2005. Le Comité de quartier de Montimaran avait également envoyé plusieurs courriers en ce sens. Réponse du Sous-Préfet le11/02/10 (les courriers se sont croisés) annonçant la tenue d’un CLIC le 24/03/10. Il faudra certainement refaire un arrêté pour refaire un CLIC car la liste des personnes le composant est obsolète (durée de validité de 3 ans). Jean-Pierre s’oppose à la réduction du périmètre de PPRT. Il note toujours le manque de communication face aux réelles inquiétudes de la population ainsi que la non utilisation du système d’alerte.
La Mairie de Béziers est en train de réaliser avec l’aide d’étudiants son Plan Communal de Sauvegarde. Jean-Pierre déplore le manque de communication de la Mairie sur les risques technologiques existants à Béziers et note qu’avec l’application de ce PCS en 2011 la loi de 2004 sera enfin respectée.
Christine R :
Conservatoire des Espaces Naturels-L.R., C.A. le 16/01/10 : Présentation de divers plans agri-environnementaux gérés par le CEN, problème de la compatibilité des projets avec les réalités du terrain (plateau de Leucate), rapport du CEN avec les administrations dont la DREAL et préparation du Congrès des CEN en novembre 2010 à Montpellier
Natura 2000 La Palme, Commission des activités nautiques le 16/12/09 : Gestion des activités nautiques sur le territoire avec les utilisateurs de l’étang de la Palme. Beaucoup de discussions mais une réelle volonté d’avancer vers un compromis satisfaisant toutes les parties se dégage.
Pissevaches(12/09) : Les associations Aude Nature et Aspect découvrent début décembre un chantier de concassage dans une zone Natura 2000 près du camping de Pissevaches à Saint Pierre. Elles préviennent ECCLA qui se rend sur le terrain. Un CP commun dénonçant ces pratiques est envoyé à la presse ainsi qu’une lettre aux autorités compétentes. Interview d’Aspect et d’ECCLA sur FR3. Les travaux sont arrêtés. A suivre.
Mouret (Leucate) (01/10): Rencontre avec notre avocate concernant la plainte au pénal, elle demande à ce qu’on lui transmette le dossier envoyé à l’Europe afin de le remettre au Procureur de la République.
Fonctionnement d’ECCLA :
Représentations d’ECCLA : Plusieurs changements à noter
Conseil Economique et Social : Jean-Luc remplace Michel Cornuet
Association de Développement du Pays de la Narbonnaise : En remplacement de Josiane : Christine R. et comme suppléant Jean-Luc.
Commission des Sites : Suppléante : Christine B.
Commission Publicité : Titulaire : Jean-Luc Thibault, suppléante : Christine R.
Commission U.T.N. : Titulaire : Jean-Luc Thibault, suppléante : Christine R.
Commission Carrières : Suppléant : Henri.
Formation plénière : Titulaire : Christine B, suppléant : Jean-Luc.
Préparation de l’Assemblée Générale 2010 :
La date de la prochain A.G. d’ECCLA est confirmée: samedi 20/03/10. Les projets de rapports moral et financier sont distribués aux membres présents du CA pour relecture et corrections éventuelles.

Rapport avec les autres associations dont LRNE :
L’Assemblée Générale de LRNE a lieu le 31/01/10 à Sallèles du Bosc (34). Christine R. y représente ECCLA.

ECCLA a présenté sa candidature au C.A. de LRNE ainsi qu’une motion demandant un recensement des associations adhérentes ainsi que leurs coordonnées internet afin de pouvoir travailler de façon plus transversale.

La candidature d’ECCLA obtient 7 voix sur 40 et les 3 autres associations candidates entre 36 et 38 voix. La motion n’est pas adoptée.

Une question se pose : Quelle est la place d’ECCLA dans la fédération d’associations (majoritairement héraultaises) qu’est LRNE et comment travailler positivement dans une telle opacité ? Le rapport financier remis indique 925 euros dans la ligne adhésion pour 2009, soit 37 associations adhérentes.

Divers:
Toujours aucune nouvelle du DDEA de l’Aude suite à notre demande de rendez-vous du 16/07/09. Si nous souhaitons toujours ce RDV, il faudra le redemander
Fin du CA à 13h30

Narbonne, le 09/02/10

Pour ECCLA, le Président, Stéphane Arditi

Menu