ECCLA, ASPECT, AUDE NATURE, PEGASE COMMUNIQUENT
ASSOCIATION SAINT PIERRE Pour la PROTECTION de la CLAPE et de ses TERRITOIRES ASSOCIATION NATURALISTE et d’EDUCATION A L’ENVIRONNEMENT PROTECTION de l’ENVIRONNEMENT, GESTION de l’AUDE,SAUVEGARDE des ETANGS

 

Littoral audois sous pressions : STOP !

 

Nos quatre associations d’environnement se regroupent pour dénoncer et profondément regretter les diverses attaques subies sur notre littoral audois.

Les travaux de concassage sur la zone de Pissevaches à Saint Pierre ont continué malgré nos alertes aux différentes instances concernées. Pissevaches se trouve à la fois dans le périmètre Natura 2000 et en Zone de Protection Spéciale (ZPS protection de l’avifaune). Ces dépôts de matériaux sont en tous points illégaux. Ces travaux n’ont pas été déclarés et les lois existantes telles que la Loi Littoral et la Loi sur l’Eau sont de nouveau bafouées. Cette nouvelle atteinte à l’intégrité d’espaces naturels protégés et le fait qu’ils ne soient pas sanctionnés scandalisent nos associations. A ce jour et à notre connaissance aucune verbalisation n’a été effectuée…

L’urbanisation croissante côté Fleury et Narbonne Plage en bordure des Exals nous préoccupe depuis de nombreuses années. Cela d’autant plus que le site des Exals se trouve également dans le périmètre Natura 2000 et ZPS et jouxte au plus près de ses limites le site inscrit de la Clape. C’est un site remarquable unique et d’une grande richesse reconnu comme étant d’intérêt européen. Les propos tenus par les élus concernés sont loin d’être rassurants : projets d’extension du port, de ” marina “, de route-rocade jouxtant La Clape…

Pourtant si l’on s’en tient à la Loi Littoral et à son article R 146-2 (qui prévaut sur tout document d’urbanisme PLU, aménagements divers, etc.) ne peuvent être implantés dans cette zone que des chemins piétonniers et aménagements nécessaires aux activités agricoles. Il en ressort donc que toute urbanisation est interdite aux Exals. Nous demandons aux élus de prendre acte

De même, l’application de la Loi littoral interdisant toute circulation des véhicules sur les plages et hors des sentiers balisés devrait être appliquée à toutes les communes du littoral audois et cela est malheureusement loin d’être le cas faute de volonté politique réelle (Lidos de Mateille à Gruissan, des Coussoules de Leucate, La Palme et Port La Nouvelle, La Clape, Cabanes de Fleury, etc.).

La gestion des espaces naturels proches du rivage est un enjeu majeur à tous les niveaux. Au vu des récents évènements vendéens, ne pas céder aux sirènes de l’urbanisation en bordure côtière est essentiel car la menace de montée des eaux est réelle comme en témoigne le récent rapport de la Mission des Risques Naturels. Notre littoral audois est déjà largement bétonné et sauvegarder les zones naturelles restantes est un enjeu majeur. Ne pas vouloir tenir compte de la fragilité des milieux et de leur biodiversité bafoue ce principe de réalité : protéger et respecter notre environnement c’est protéger et respecter notre génération et celles à venir.

 

!Narbonne le 01/04/10 Contacts : 04 68 41 75 78 / 06 14 91 54 03

 

Menu