ECCLA COMMUNIQUE

Plus écolos, tu meurs !

Nos deux parlementaires (Madame Fabre, députée et Monsieur Courteau, sénateur) se dépensent sans compter pour déroger à la Loi Littoral avec des arguments surprenants :

” C’est plus écolo de rouler avec sa voiture sur la plage que d’organiser des parkings ” ;

” On ne peut pas demander à des sportifs, surfeurs, véliplanchistes, de marcher en portant leur matériel ” ;

” Nous défendons une position respectueuse de l’environnement “…

Le dernier argument est le plus ” drôle ” : ” En cas de tsunami, mieux vaut être prêt de son véhicule “… On imagine la rapidité d’un tsunami et le temps qu’il faut pour évacuer une file de 4kms de véhicules sur une seule bande de roulement… !

En tant qu’association de l’environnement, c’est un peu énervant, voire beaucoup, de constater que c’est toujours en prétextant la défense de l’environnement qu’on lui porte les pires coups.

Les demandes de dérogations à la Loi Littoral se multiplient partout

Cela fait des années que des parlementaires, des élus se battent pour amoindrir la Loi Littoral, obtenir des dérogations pour construire (les gens demandent des maisons à la mer, les pieds dans l’eau…), pour faire une route parallèle la plus proche possible du littoral (pour un accès facilité à la mer… les roues de la voiture dans l’eau…) avec toujours d’excellentes raisons.

Pour le cas de la Vieille Nouvelle (Port La Nouvelle) aussi, nos parlementaires ont sûrement encore d’excellentes raisons : les mêmes que partout ailleurs. Les premières dérogations en entraîneront d’autres partout sur notre territoire. Comment alors imposer aux autres communes audoises de faire respecter la Loi Littoral et l’interdiction faite aux véhicules à moteurs de circuler sur le lido ? Certaines mairies font des efforts notables (particulièrement d’ailleurs la commune de Leucate) et ne comprendraient pas que leur engagement ne soit pas respecté. De plus, ce n’est pas une plage ordinaire, elle est intégrée dans la Réserve Naturelle Régionale à côté des salins et de l’Ile Sainte Lucie. La dérogation en serait encore plus exceptionnelle…

Alors un peu de courage !

Ou bien on estime que la Loi Littoral, qui est née d’un parlementaire de la région a été une excellente idée (plus de 90% des français le pensent) et alors il faut la préserver et donner les moyens au Conservatoire du Littoral d’accélérer les achats de parcelles qui pourraient tomber dans l’urbanisation.

Ou bien on estime que la ” valorisation économique immédiate ” vaut bien quelques ” accrocs ” à la Loi Littoral et il ne faudra pas s’étonner de voir disparaître progressivement ces espaces rares qui font le bonheur des enfants, des locaux, des vacanciers, enfin de tous. Rappelons que les cantons littoraux voient encore leur population augmenter bien plus rapidement que le reste de la France, et ce, malgré la Loi Littoral !

” Il faut bien faire des compromis ” disent nos parlementaires

Cette phrase mérite une petite histoire : Un maire souhaite construire sur le littoral car il a des demandes de permis de construire. Une association d’environnement s’y oppose. Après discussion, ils décident de passer un ” bon compromis ” pour le littoral : la moitié sera construite, la moitié sera préservée. Les choses se passent ainsi et une génération après, un nouveau maire et une nouvelle association d’environnement s’opposent à nouveau sur l’urbanisation du littoral. Que croyez-vous qu’il arrive ? Un nouveau ” bon compromis ” prévoit de construire la moitié de la zone non encore urbanisée – et de préserver l’autre… Question : au bout de combien de génération, le littoral aura été remplacé par un mur de béton ?

Dans la gestion du littoral, il n’y a pas de bon compromis !

Il n’y a que l’application stricte de la Loi.

Merci à la Région de l’avoir compris en proposant des parkings !

Il ne s’agit pas d’interdire l’accès aux plages au public de mais de gérer des espaces sensibles protégés et de respecter enfin les lois. Il est évident de constater que qui était possible il y a 50 ans avec peu de véhicules ne peut plus l’être aujourd’hui avec l’accroissement de la fréquentation.

Une suggestion : à partir des parkings, pourquoi de pas mettre à disposition du public un petit train électrique ou des vélos … ?

Un simple rappel : ” l’irréductible ” littoral audois est le seul en France à continuer à avoir des véhicules sur ses plages ! Triste constat…

Narbonne, le 03/09/13

Menu