Suite à la décision de son Conseil d’Administration du 31 janvier, l’association ECCLA a porté plainte contre X auprès de Monsieur le Doyen des Juges d’Instruction (texte ci-joint).

Cette plainte vient à la suite de celles déposées par le PNR et par les pêcheurs mais, si les actions en justice sont importantes, celles sur le terrain sont vraiment urgentes.

En effet, la pêche est interdite sur une partie de l’étang depuis l’Arrêté Préfectoral du 13 décembre et sur tout l’étang depuis celui du 7 janvier et une telle situation, qui affecte 33 familles de pêcheurs de petits métiers, ne peut pas durer indéfiniment.

ECCLA demande donc à l’administration préfectorale d’ordonner des mesures d’isolement complet de l’environnement de l’ensemble du site des usines de phytosanitaires, allant plus loin que ce qui a été suggéré par le bureau d’études ANTEA lors du Conseil Départemental d’Hygiène du 25 janvier à Carcassonne. En outre, pour éviter de nouveaux risques de contamination des étangs, nous demandons que le ruisseau des Cassouls qui longe les usines soit complètement isolé du Canalet, qu’il soit curé à fond et que les déblais de dragage soient traités dans une installation agréée pour ce genre de déchets.

Ces mesures drastiques sont sans doute onéreuses, mais les sociétés concernées font des profits non négligeables en vendant leurs produits et doivent prendre leurs responsabilités en réparant les dégâts causés par leurs négligences. Et il y a urgence.

P.J ; : Plainte du 01/02/05

Contact : 04 68 41 75 78

Narbonne, le 8 février 2005

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu