C’est reparti ! Sur la route de Cuxac d’Aude, 63 platanes vont être abattus. Cette fois-ci, le Conseil Général ne nous raconte même pas qu’ils sont malades. Non, il s’agit de la ” mise en sécurité de l’axe routier “. Ces platanes assassins qui se précipitent sur d’innocents et paisibles conducteurs de voitures sont donc condamnés à mort. Seulement voilà, il n’est pas du tout sûr que cette politique soit la bonne. Si vous avez l’occasion de faire un stage de sensibilisation à la conduite, vous apprendrez cette chose surprenante. Le maximum d’accidents très graves a lieu, en plein jour, par beau temps, sur une ligne droite, sans obstacle et … tout seul. Finalement, toutes les conditions sont ainsi réunies pour aller vite, voire somnoler, et accroître ainsi la gravité des accidents. Enfin, tous ceux qui nous évoquent le paysage naturel exceptionnel sont-ils conscients du bonheur que procure une route bordée d’arbres, le fait qu’elle nous ralentit car on s’y sent déjà un peu en vacances, même si on part au boulot. A chaque fois qu’un ” fou du volant ” se précipite contre un arbre de bord de route, on croit qu’il aurait été sauvé s’il n’y avait pas eu l’arbre. Pas sûr ! Peut-être vaudrait-il mieux proposer des formations de sensibilisation à la sécurité routière et/ou des glissières de protection, pour sauver des vies humaines, ce sont sûrement des solutions plus pertinentes. Dernière hypothèse pour justifier cette politique stupide : et si c’était pour faire des économies et éviter de devoir élaguer les arbres maintenant que toutes les routes ont été transférées au département ?

N’oublions pas, de plus, qu’un arbre n’est pas là que pour faire de l’ombre, c’est aussi un abri pour les oiseaux et une quantité d’espèces animales qui y trouve refuge et nourriture contribuant ainsi de façon importante à la biodiversité.

ECCLA n’a aucune réponse, elle constate seulement la désolation après ce carnage. Des routes transformées en ruban de bitume ! Les premières mises en application d’Audevant frappent fort !

Contact : 04 68 41 75 78

Narbonne, le 14/04/11

Menu